Comment fonctionne le système de télé-alarme pour personnes âgées ?

Publié le : 30 mai 20228 mins de lecture

La population de notre pays continue de vieillir. Ainsi d’après l’INSEE, en 2020, les personnes de 65 ans et plus dépassaient les 20 % de la population. Pour permettre à tous les seniors qui le souhaitent de rester le plus longtemps possible à leur domicile dans d’excellentes conditions, installer une alarme personne âgée est la garantie de préserver leur sécurité.

La téléalarme pour seniors, un système facile à installer

Une alarme ne nécessite pas l’installation d’un équipement complexe, comme vous le verrez sur tele-assistance-senior.fr. Il s’agit d’un système qui permet de mettre en relation le senior et un téléopérateur, par le biais d’un émetteur-récepteur qui est directement relié à une centrale d’écoute. Grâce à la présence d’un haut-parleur et un micro, le bénéficiaire d’un tel appareillage n’est jamais isolé, ce qui est rassurant pour lui et sa famille. Généralement, l’équipement se présente sous la forme d’un médaillon ou d’un bracelet-montre. Dans les deux cas, le boitier est toujours disponible, car le senior est en permanence équipé de cet appareil qui lui permettra de déclencher une alarme au moindre souci. Il sera alors immédiatement mis en relation avec un opérateur qui sera habilité à lui porter assistance en prenant les décisions qui s’imposent. La liaison entre le senior et le téléassisteur peut se faire par l’intermédiaire du réseau téléphonique ou une liaison GPRS. L’installation d’une alarme personne âgée nécessite, en plus de l’équipement, de procéder à la souscription d’un abonnement, généralement payable chaque mois, trimestriellement ou à l’année.

À explorer aussi : Comment fonctionne la téléassistance à domicile ?

Le déroulement d’une intervention après activation de l’alarme

Lors de la souscription du contrat, le service de téléalarme senior vous demandera de lui indiquer quelles sont les personnes à prévenir en cas de problème. Ce sont généralement des membres de la famille ou des amis. Il est important qu’ils soient situés à proximité du domicile de la personne âgée pour s’y rendre rapidement. C’est pourquoi il faut que ces personnes aient la possibilité d’entrer dans le logement. Elles doivent donc être en possession d’un trousseau de clés. Dès que le senior active son alarme, un signal est transmis à la centrale d’écoute. Un opérateur entre immédiatement en contact avec la personne et lui demande la raison pour laquelle elle a lancé une alarme. Si elle ne répond pas, les proches sont avertis ainsi que les services de secours, si cela s’avère nécessaire. Il en est de même si la personne répond à l’appel de l’opérateur, mais signale qu’elle a fait un malaise ou qu’elle est tombée et qu’elle a besoin d’aide. Le service d’écoute est disponible 24 h/24 et 7 jours sur 7. C’est une tranquillité d’esprit pour tous les proches, car ainsi ils ne redoutent plus que leur parent se trouve en difficulté particulièrement pendant la nuit ou les dimanches et jours fériés. Quel que soit le moment où la personne âgée ressent le besoin d’une aide, elle sait qu’elle sera rapidement secourue.

Les différentes fonctionnalités d’une alarme personne âgée

S’il arrive parfois que les personnes âgées déclenchent involontairement le signal d’alarme ou qu’elles le fassent pour vérifier que tout fonctionne bien, le déclenchement d’une alarme est souvent provoqué suite à une chute. Le senior s’est fait mal en tombant et, même si ce n’est pas le cas, souvent il ne peut pas se relever. Cela peut être aussi dû à une sensation de malaise et le besoin de consulter un médecin. Mais il ne faut pas oublier que le déclenchement de l’alarme peut également être dû à une grande détresse psychologique qui déclenche une crise d’angoisse. Cela se produit fréquemment la nuit ou, tout simplement, si la personne âgée n’a pas pu joindre ses proches dans la journée. Le simple fait d’entendre une voix suffit alors à rassurer le senior et la visite rapide de ses proches viendra conforter le travail de l’opérateur. Certains systèmes de dernière génération sont encore plus performants. Ainsi, ils permettent de détecter une anomalie, même si le senior n’active pas le bouton d’alarme. Des capteurs sont installés à différents endroits dans le domicile et viennent ainsi compléter le bouton d’appel situé sur le pendentif ou le bracelet-montre. Ainsi si le senior n’est pas équipé de la téléalarme ou qu’il n’est pas en état de déclencher l’alarme, un signalement sera fait si les capteurs enregistrent des mouvements inhabituels, comme un déplacement brutal signe d’une possible chute. Cela peut permettre également de détecter une immobilité qui se prolonge dans le temps. Enfin, pour les personnes souffrant de démence comme la maladie d’Alzheimer, une alerte sera déclenchée si la personne sort de chez elle pendant la nuit. Pour les seniors qui sont encore très valides et qui quittent souvent leur domicile, il existe des systèmes de téléassistance qui permettent de détecter une chute hors du domicile. Ils sont équipés d’une puce GSM. Généralement, les personnes qui tombent dans un lieu public (rue, magasin…) sont rapidement secourues. Mais le gros avantage de cet appareillage est qu’il est alors possible de localiser le senior. Cette possible géolocalisation rassure les proches de personnes atteintes de troubles cognitifs.

Les aides financières pour une téléalarme senior

En cas d’installation d’une assistance personne âgée, il est possible de bénéficier d’une prise en charge si vous bénéficiez de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA) ou d’obtenir une aide financière auprès de votre caisse de retraite. L’utilisation d’une téléassistance personnes âgées est considérée comme un service à la personne. Elle permet d’obtenir une réduction d’impôt ou un crédit d’impôt si la personne protégée n’est pas imposable.


Plan du site