habitat-senior

Comment fonctionne la téléassistance à domicile ?

De plus en plus faciles à utiliser, la téléassistance à domicile permet de contrôler sa santé et de mieux se prendre en charge. Certains services d’aide, sont plus utiles que d’autres, d’autres sont indispensables pour suivre son traitement ; les personnes fragilisées, dans le cas de maladie avérée (diabète, asthme, hypertension artérielle sévère) peuvent être assistées par des professionnels 24H/24. Pour profiter de cette innovation technologique, découvrons comment fonctionne ce service d’aide à distance.

Une nouvelle solution d’aide à domicile

La réussite de la téléassistance à domicile dépend en grande partie des compétences humaines et techniques des interlocuteurs, et ceux disponibles à tout moment. En complément de ses prestations, la télé assistance propose une solution innovante, en incluant des télés conseillers qui permettent de veiller sur les personnes âgées en perte d’autonomie. Comment ? Un pendentif ou un bracelet permet à l’abonné, en cas de chute, de crise d’anxiété ou autre, de contacter une centrale de téléassistance par une simple pression sur l’objet. Selon la situation, le correspondant, joignable 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, préviendra les secours ou des proches préalablement désignés. De plus, nombre de ces systèmes, et certains téléphones portables, sont couplés avec des techniques de géolocalisation, type GPS. Si la personne le porte sur elle, l’entourage peut à tout moment la situer via Internet et communiquer avec elle. En cas de situation anormale, une connexion s’établit entre le domicile et un opérateur spécialisé. En moins de 3 minutes, si nécessaire, les proches du malade ou les secours sont prévenus. Vous pouvez consulter la rubrique ou juste voir ce site pour les informations de téléassistance .

Que contiennent ces contrats ?

Des prestations de services de téléassistance proprement dite comme la recherche d’ambulance, de médecin, les frais engagés restent le plus souvent à la charge du contractant et des garanties plus larges qui se mettent en place après une hospitalisation : présence d’une aide, garde d’animaux domestiques… C’est sur ce dernier point précisément que les compagnies se démarquent, incluant ou excluant telle ou telle prestation. Dans la forme, les contrats d’assistance s’apparentent à leurs homologues de l’assurance : une durée de souscription d’un an renouvelable par tacite reconduction, obligation pour l’assuré de remplir un questionnaire santé pour les garanties d’assistance aux personnes âgées, de prévenir la compagnie avant d’engager les frais, plafonds de prise en charge des frais d’intervention, absence de franchise financière (somme restant à la charge de l’abonné), mais seuils de durée à partir desquels la garantie se met en place. Autour de ce concept, se greffent également toutes sortes de prestations en cas de difficultés plus sérieuses tels que la prise en charge du transport aller/retour en ambulance, la recherche de médicaments en cas d’immobilisation à domicile, l’hospitalisation et la prise en charge des frais de garde, le déplacement d’un proche et l’aide familiale à domicile après l’hospitalisation.

Les détecteurs d’assistance additionnels

Pour offrir plus de garanties d’assistance aux personnes âgées, des innovations technologiques sont rajoutées en option. Elles ont pour but de préserver l’autonomie de tous, notamment les plus vulnérables. Ainsi des téléphones portables simplifiés ont été conçus pour les personnes âgées peu habituées aux technologies modernes et celles qui souffrent de mauvaise vue ou d’arthrose des mains. Ils sont dotés de touches faciles à manipuler et de gros caractères. Certains n’ont que trois ou quatre boutons correspondant à des contacts privilégiés. D’autres présentent une touche unique pour rejoindre une opératrice chargée de mettre en relation avec le numéro demandé. La plupart de ces téléphones disposent aussi d’une fonction « alerte » qui dirige vers un numéro d’urgence. La téléassistance peut aussi être complétée par des détecteurs de chute et d’évanouissement pour les personnes fragilisées. Ces appareils ont été fabriqués pour surveiller à distance les déplacements et déclencher une alarme en cas de mouvements anormaux. Les capteurs alertent la centrale si la personne quitte son lit et n’y retourne pas dans un délai prédéfini. Même principe pour le détecteur de mouvement, placé sous le matelas, il déclenche une alerte quand la personne ne revient pas se coucher.

Quitter la version mobile